Ayant séché le mois dernier car trop occupé avec la sortie du recueil pour me pencher sur une personnalité du mois, j’ai décidé de me rattraper doublement en vous présentant deux hommes qui sont à l’origine du « soundtrack » de mon recueil de poèmes.

a2663028532_10

Derrière cette entité basée à Nasvhille, dans l’État du Tennessee, se cachent deux hommes : Marc Byrd et Andrew Thompson, qui ont commencé à faire de la musique ambiante / post rock en 2004. En plus de dix ans d’existence, Hammock a sorti huit albums studios et de nombreux EPs, diffusant dans le monde entier une musique sensible et envoutante. En plus de leur dédier les premières pages de mon recueil car je n’ai cessé d’écouter leur musique lors de l’écriture de mes poèmes, le poème L’apologie du hamac est né d’une volonté d’essayer de dépeindre mon ressenti profond après m’être plongé dans une écoute prolongée du groupe.

How could I forget your smile? (Secrets hidden in your eyes)
It’s hard to imagine you now (Lost in your feelings)
I go back every once in a while (Drifting under endless sky)

Les concepts du groupe sont également riches puisqu’Hammock possède quelques chansons à texte (qui sont tout simplement de la poésie), parlant notamment de la perte d’un être cher mais aussi de sujets profonds comme la solitude, la richesse des sentiments humains et le rêve. C’est une musique éminemment introspective et qui permet d’atteindre un état d’esprit singulier. De nombreuses personnes ont remercié et continuent de remercier le groupe de produire une musique aussi intense, certains ont même avoué qu’Hammock avait sauvé leurs vies.

https://youtu.be/whK8LiqNH0c

Leur prochain album, Everything and Nothing, sort le 1er avril.

Publicités