La musique est décidément une source intarissable d’inspiration. Alors que mon troisième recueil, « Se taire dans le silence d’un bruit » sortira le mois prochain, je me sens d’humeur à partager les quelques inspirations qui ont nourri ma participation à ce projet. Une fois n’est pas coutume, la musique plus que la littérature a donné un sens, un élan, une impulsion à ma plume.

Fondé il y a bientôt 10 ans au Texas, par l’âme vagabonde de Greg Gonzales, Cigarettes After Sex a longtemps été un projet anonyme jusqu’à exploser il y a deux ans sur les plateformes de Streaming. Après deux EPs remarqués, c’est la sortie de l’album éponyme qui a notamment accompagné mon écriture.

sans-titre.png

Cette musique de rupture, de flottement entre deux temps indistincts, symbolise en musique ce que j’ai essayé de traduire avec les mots. Je me permettrai d’ajouter ces quelques lignes qui ponctuent la chronique que j’ai faite de l’album :

Allongez-vous sur un lit, mettez de côté vos filtres Instagram, paramétrez votre vie en noir et blanc, allumez-vous une cigarette si vous êtes fumeur et laissez votre esprit s’imprégner de cette musique, qui elle, paraît incroyablement saine en ces temps difficiles.

Said you wear a new perfume for each city that you visit
So you can always remember how it felt to be there
And your lips are red and all the pictures that you send
Wearing white or black, all leading up to when we met

Publicités