Le linceul de nos existences (2012)

177452_104924492985711_1405685817_o


ISBN-9782953902310
Recueil de poèmes – 94 pages


Des ruelles les plus sombres de Paris aux lueurs grandiloquentes de lieux atemporels, d’étranges personnages foulent des espaces qui ne semblent jamais connaître le sommeil. Poète flâneur ou citadin lambda, bohème affriolante ou épouvantail abandonné, héros de mythes ou amants complices : tous rêvent de la même chose. Lassés d’une conception universelle et factice du bonheur que l’on leurs a promis, ils aspirent à de nouveaux horizons, ceux d’une nature oubliée par l’homme, d’un ailleurs inexploré. Contre toute attente, ces quarante-sept poèmes n’ont qu’un seul but : montrer que le malheur et le bonheur résultent du détail le plus anodin de notre existence. Un détail si anodin qu’il nous échappe alors qu’il est peut-être présent depuis notre plus tendre enfance. À des lieux et des époques différentes, le linceul de notre existence reste le même : ce détail qui voile une vie entière.

Commander


Sarastus (2014)



 

Sarastus, berceau édénique où 20.000 âmes vivent en parfaite harmonie, voit sa tranquillité troublée par une vieille maison victorienne. Cachée dans la partie boisée de la ville, elle est subitement le théâtre de morts accidentelles et inexplicables qui inquiètent les habitants. Douh, policier qualifié, compte bien mettre un terme et faire taire cette histoire étrange qui nourrit les articles de son ex-femme journaliste. Parallèlement, Reko et Hellä filent le parfait amour et lorsque cette dernière lui annonce qu’elle est enceinte, ils semblent plus que jamais engagés à poursuivre leur quête du bonheur. Un bonheur qui se voit lui aussi mis en péril alors que les disparitions s’accumulent aux environs de la maison. Qui exhumera le secret que regorge Sarastus ?


L’aube de nos solstices (2015)

couv-products-136256


ISBN-9782953902334
Recueil de poèmes – 126 pages


« Je rêve d’un ailleurs inexploré, de sentiers jamais foulés, de mers infinies et de cieux sans nuages. Je rêve d’un refuge hors du temps, d’un endroit secret où je pourrai déposer mon âme en toute quiétude, la prendre par la main et la guider vers des sphères reculées, là où plus personne ne pourra jamais nous retrouver. »

[…]

« Mais, dessiner, écrire de la poésie, respirer et vivre, n’était-ce pas ça au final : refaire les choses à l’infini jusqu’à ce que la dernière lueur à l’horizon s’éteigne comme une bougie sur laquelle un enfant aurait malencontreusement soufflé ? »

Commander


 

Se taire dans le silence d’un bruit (2017)

se-taire-dans-le-silence-d-un-bruit.jpg


ISBN-9782953902365
Recueil de poèmes – 80 pages


Les ondes déploient leurs bras infinis
Autour de ma taille, des cris pleins de vie
Ceux qui attendent sagement la nuit…(…)
Pour se taire dans le silence d’un bruit (A.D.-S.)

Composé à quatre mains, ce recueil de poèmes est son propre reflet. Les textes s’y répondent les uns aux autres, dans un exercice poétique et ludique : celui du miroir et de l’image qu’il renvoie à celui qui le regarde. Ainsi, chaque poème trouve ici un reflet, une variation sur un même thème, sur une même sensation, sur un vers commun, une idée, un état… Le reflet ne connaît pas d’autres règles que celle qui consiste à regarder dans le miroir pour exister. Regarder… jusqu’à se détacher, pour ensuite recouvrer une autonomie, une identité. A dire vrai : deux autonomies, deux identités.

Les ondes déploient leurs bras infinis,
les vents frappent fort, attrapent les voiles,
pour jouer avec elles, et rendre aux étoiles
les âmes des hommes, celles des maris.(…)
Chant de la mer (A.C.)

 

Commander

Publicités